Allez, c’est parti, on installe !

Etant en possession d’un Mac, mes explications seront données pour un Mac. Pour les possesseurs de PC, je donnerai, dès que possible, les informations nécessaires.

Installation du système d’exploitation RaspBian sur la carte Micro SD

Pour ce faire, il nous faut un logiciel capable de copier ce système sur la cacarte. ApplePi-Baker est parfait pour cela. De plus, il permettra de prendre de prendre des backups.

Capture d’écran 2015-04-14 à 20.39.36

Ensuite, il faut télécharger l’image du système d’exploitation RaspBian. Cette image est disponible sur le site officiel du RaspBerry. Téléchargez le fichier ZIP (2015-02-16-raspbian-wheezy.zip).

Capture d’écran 2015-04-25 à 14.41.22

Une fois le ZIP téléchargé, décompressez-le,  connectez la carte micro SD au Mac, et ouvrez l’application ApplePi-Baker. Vous devriez voir apparaître « /dev/disk2 (4.0GB USD Drive) » dans le tableau de gauche.

Sélectionner le fichier fraichement décompressé en cliquant sur le bouton « … » à côté de « IMG file : », et cliquez sur « Restore Backup ». Ceci prend quelques minutes. L’opération terminée, vous pouvez fermer ApplePi-Baker et insérer la carte dans le Raspberry Pi.

Premier lancement 

Voilà ! That’s it ! You’ve done it ! N’est-ce pas merveilleux ? Mais pas le temps de verser une petite larme, on avance !

Aller, on branche le Pi au réseau via le câble RJ45 et on allume la bête en branchant l’alimentation. Attention, le Pi n’est pas équipé d’un bouton On/Off. Pour l’allumer, on branche l’alimentation … Mais pour l’éteindre, il n’est pas recommandé de simplement enlever la prise car cela pourrait provoquer dès problème au prochain redémarrage. Je vous dirai plus-bas comment l’éteindre via une simple ligne de commande.

Pendant que le Pi démarre (comptez environ une minute), voici un point à savoir. Pour se connecter au Pi à partir du Mac, il nous faut connaître son adresse IP (une adresse IP est une série de 4 nombres séparés par un point. Celle-ci permet d’identifier chaque appareil tel que le Mac ou le Pi connecté au réseau. Exemple : 192.168.1.3).

Par défaut, le Pi est configuré en DHCP. Si ces 4 lettres ne vous disent absolument rien, pas de soucis. Pour résumer, le Pi reçoit automatiquement une adresse IP à son démarrage. Cette adresse IP peut changer au prochain démarrage si un autre appareil s’est connecté au réseau entre-temps. Dès qu’on sera connecté au Pi, on lui attribuera une adresse IP fixe afin de ne pas devoir rechercher son adresse IP dynamique à chaque fois.

Bon, alors on cherche cette adresse IP ?

OK, installons tout d’abord un outil permettant de retrouver toutes les adresses IP du réseau : NMAP. Cliquer ici pour le télécharger.

Exécutez le fichier téléchargé …

Capture d’écran 2015-04-25 à 15.24.45

Cliquez droit sur nmap-6.47.mpkg et cliquez sur Ouvrir …

 Capture d’écran 2015-04-25 à 15.27.20

Cliquez sur Ouvrir …

Capture d’écran 2015-04-25 à 15.29.41

Cliquez sur Continuer, Continuer, Accepter, Continuer, Installer (saisissez votre mot de passe pour donner l’autorisation), Installez le logiciel, Fermer.

Il nous faut connaître l’adresse du Mac. Pour cela, allez dans les Préférences Système du Mac et cliquez sur Réseau :

Capture d’écran 2015-04-25 à 15.33.46

Cliquez sur Ethernet Connecté pour voir l’adresse IP du Mac. Ici, 192.168.1.65.

Remarque : Sur la plupart dans réseaux, les adresses IP commencent par 192.168.1. Si vous avez d’autres nombres, veuillez remplacer le texte en gras de la commande ci-dessous par les bons nombres.

Ensuite, ouvrez un Terminal et tapez la commande suivante : nmap -sn 192.168.1.0/24

Capture d’écran 2015-04-25 à 15.39.18

En général, l’adresse IP du modem/routeur se termine par « .1 ». Ici, mon modem/routeur a l’adresse IP 192.168.1.1. Nous l’avons vu précédemment, mon Mac à l’adresse 192.168.1.65. Donc, je vous le donne ne mille, par déduction, mon Pi a l’adresse 192.168.1.66. Facile, non ?

Il ne reste plus qu’à se connecter sur le Pi maintenant !

Toujours dans le Terminal, exécutez la commande pour se connecter au Pi :

ssh pi@192.168.1.66

PS : Ici, le « pi » correspond à l’utilisateur créé par défaut par Raspbian.

Introduisez le mot de passe par défaut de l’utilisateur « pi » :

raspberry

Vous devriez être connecté sur le Pi :

Capture d’écran 2015-04-25 à 15.52.16

Modifier le mot de passe par défaut :

Tapez la commande suivante pour changer le mot de passe :

passwd

Attribuer un mot de passe pour l’utilisateur root :

L’utilisateur root est un super utilisateur qui a, entre-autre, les droits nécessaires pour installer une nouvelle application.

La commande suivante permet d’attribuer un mot de passe à cet utilisateur :

sudo passwd root

Optimiser le Pi :

Exécutez la commande suivante :

raspi-config

Capture d’écran 2015-04-25 à 17.59.11

A l’aide des flèches du clavier, sélectionnez « Expand filesystem » et tapez sur la touche « Enter ». Ceci pour pour étendre la partition afin qu’elle occupe toute la carte SD.

Dans « Advanced Options », sélectionnez « Memory Split », introduisez 16 et tapez sur « Enter » afin de réduire l’espace mémoire alloué au processeur graphique. Dans notre cas, le Pi fera office de serveur. Le processeur graphique ne sera pas vraiment utilisé.

Ensuite, sélectionnez « Finish » pour quitter.

Après la configuration du système, il faut le redémarrer pour que les différents changement (et extension de la partition) prennent place.

Pour cela, exécutez la commande suivante :

sudo reboot

Comment éteindre son Pi ?

Voici la commande pour éteindre le Pi :

sudo halt

La led rouge restera allumée malgré que le Pi soit éteint. Comptez environ 2 minutes avant de déconnecter l’alimentation du Pi.

Capture d’écran 2015-04-25 à 15.58.49

Un petit backup ?

A ce stade, je vous conseille de créer une sauvegarde de votre carte mini SD. Pour cela, éteignez le Pi, et mettez la carte mini SD du Pi dans le Mac. Et utilisez ApplePi-Baker pour faire la sauvegarde.

Dans le prochain article, je vous expliquerai comment donner une adresse IP fixe à votre Pi. A bientôt.

Laisser un commentaire